ACCUEIL

La démarche en Mémoire Cellulaire est un chemin de conscience.

Elle a pour but de nous libérer de nos mémoires – informations engrammées dans nos cellules, à l’insu de notre mental.

C’est ce qui est à l’origine de nos comportements inappropriés, de nos schémas répétitifs que nous constatons dans notre vie, malgré nous.

Publicités

Témoignages

  • « Je suis venue voir Caroline pour un problème d’acné sévère qui parasitait ma vie sociale et professionnelle et portait un énorme coup à mon estime personnelle. Quelque chose en moi me disait que mon corps voulait me faire passer un message mais je ne savais pas lequel. En allant voir Caroline, et après seulement quatre séances, j’ai trouvé beaucoup plus que cette simple réponse. Pour moi, c’est comme une renaissance, et à 30 ans, j’ai l’impression de pouvoir enfin avancer dans la vie sans entraves et sans caillou dans ma chaussure. Caroline  m’a permis de me révéler à moi même grâce à la mémoire cellulaire. Mais en plus de ce professionnalisme, Caroline est d’une générosité et d’une gentillesse incroyables, qui font qu’on se sent vraiment bien à ses côtés et dans son cabinet. Caroline est une personne extrêmement lumineuse que je suis heureuse d’avoir eu la chance de rencontrer. Je la remercie pour tout ce qu’elle a fait pour moi. » – Karine

  • « Merci pour le compte-rendu, et merci pour l’accompagnement.
    Chaque séance est un pas vers le vrai moi … ça me fait un bien fou, même si c est parfois un peu douloureux. » – Cécile
  • « Merci beaucoup pour ta patience, tes mots justes et ta compréhension. Je suis très contente et même ravie d’avoir fait de la mémoire cellulaire (pour la 1ère fois) avec toi, c’est une chance. Le plus beau dans tout ça est que je ressens déjà des effets au quotidien et que l’on est trouvé la cause des mes peurs des piqures et du vertige. Les comptes-rendus des séances étaient attendus et très représentatifs du travail réalisé. Merci ! Tu m’as beaucoup apporté. J’espère que l’on se reverra ! » – Emma

%d blogueurs aiment cette page :